Dons de matériel

IBM Systems/360 Model 40

Déménagement de la collection du centre de calcul de l'EPFL

Début avril 2019, le Musée Bolo a été contacté par la Vice-Présidence de l'EPFL afin de libérer un local contenant la collection du centre de calcul de l'EPFL, véritable témoignage de l'évolution des ressources informatiques à disposition des scientifiques de l'école à travers le temps.

Local EPFL avant déménagement
Local de l'EPFL contenant la collection des machines historiques du centre de calcul de l'école.

Historiquement, cette collection a débuté avec les vieux ordinateurs du Centre de Calcul Électronique (C.C.E.) de l'EPUL (École Polytechnique de l'Université de Lausanne) ouvert en 1958. Année après année chaque responsable informatique du Centre de Calcul, puis du SIC (Service Informatique Central), puis du DIT (Département IT) et enfin de la VPSI (Vice-présidence pour les systèmes d'information) de l'EPFL sauvegardait de la benne les ordinateurs qui avaient une histoire informatique. C'est d'ailleurs dans cette collection que l'on a pu retrouver la Cora 1, machine développée dès la fin des années 50 sur un mandat de l'Armée suisse, via la société Contraves et l'un des tout premiers prototypes d'ordinateurs suisses.

Peter Toth redécouvre la Cora 1
En compagnie de Yves Bolognini, Peter Toth redécouvre une Cora 1 oubliée dans les sous-sols de l'EPFL. - (Capture d'écran de la vidéo tournée à l'occasion de cette rencontre)

Cette nouvelle collection, baptisée Centre de Calcul/EPFL, contient des pièces d'exceptions dont un IBM System/360 Model 40 (composé d'une IBM 2401 Magnetic Tape Unit, d'une IBM 2040-F Central Processing Unit, d'une IBM 2314 Direct Access Storage Facility...) mais aussi un lecteur de bande magnetique Control Data Corporation (CDC).

IBM Systems/360 Model 40
Le IBM Systems/360 Model 40 de la collection Centre de Calcul/EPFL
Lecteur de bande magnétique Control Data Corporation (CDC)
Le lecteur de bande magnétique Control Data Corporation (CDC) de la collection Centre de Calcul/EPFL.

Dans la moiteur de la canicule qui touchait l'Europe en ce mois de juin, nos bénévoles ont travaillé d'arrache-pied pour parvenir à créer de l'espace dans notre local de Chavannes-près-Renens en amenant des pièces à notre local de stockage de l'Avenue Louis-Ruchonnet à Lausanne. Ainsi, la collection André Heitz DEC/PDP a dû être déplacée en partie à Ruchonnet afin de pouvoir accueillir les très grandes pièces de cette collection Centre de Calcul/EPFL.

Parallèlement, afin de rendre le déménagement du local de l'EPFL plus simple, il a fallu trier, regrouper et ranger les différents objets. Pour les objets les moins encombrants, nous avons pu en mettre certains sur les fameuses palettes/caisses CFF.

Mise en palette des petits objets de la collection Centre de Calcul de l'EPFL
Afin de faciliter le transport, nous avons mis les petits objets dans des palettes/caisses CFF.
Mini-ordinateurs et palettes
Les bénévoles palettisent les petits objets, sous le regard des mini-ordinateurs.

Pour les très grosses pièces et les palettes, nous avons pu faire appel à la société Prodemco S.A. dont l'intervention était financée par l'EPFL.

Prodemco charge l'IBM System/360
Prodemco charge un morceau de l'IBM System/360

Après plus de 250 heures de travail investi par les bénévoles de l'association des amis du Musée Bolo, le local est enfin vide.

Le local de l'EPFL qui stockait autrefois la collection du Centre de Calcul
Le local de l'EPFL qui stockait autrefois la collection du Centre de Calcul après le déménagement.

Pour terminer cet article, quelques photos supplémentaires de cette aventure.


Expédition à la Jungfraujoch

Départ tôt le samedi matin 7 octobre 2017 avant le levé du soleil. L'aventure de trois jours commence bien et il fait beau, pas de nuage à l'horizon à Lausanne.

L'objectif est d'aller chercher et de sauver deux ordinateurs HP-1000F (HP-2117F) utilisés à l'observatoire du Sphinx au Jungfraujoch à 3'580 mètres d'altitude. L'une de ces machines était utilisée pour contrôler la coupole de l'observatoire. Il s'agit d'un don de notre amie le Dr. Ginette Roland, astrophysicienne.

Après un peu plus de 2 heures de route, nous arrivons à Lauterbrunnen. Le temps est magnifique et la vue est incroyable.

Mais le voyage ne fait que commencer. Nous devons prendre le train à crémaillère jusqu'à Wengen.

Ensuite, nous avons changé de train pour la montée finale jusqu'à la gare de l'observatoire du Jungfraujoch.

Nous sommes attendus à la station internationale de recherche scientifique de haute altitude. La fondation HFSJG, créé en 1930, gère la station.

Ginette étudie la composition du soleil et de l'atmosphère de la terre depuis le début des années 60. Elle fait partie du groupe de recherche Migeotte. Ce groupe de pionniers a, entre autre, mis en évidence les gaz responsables de l'effet de serre.

Ginette est une scientifique passionnante et passionnée avec une grande habilité à expliquer son travail scientifique.

 

Le mini-ordinateur Hewlett Packard HP-1000F contrôlait le téléscope de la couple. Celui-ci est inutilisé depuis plusieurs années. Bien évidemment, l'ascenseur ne monte pas aussi haut. Nous avons donc démonté le mini-ordinateur afin de le descendre par les escaliers étroits de la couple, toute une aventure.

Pour ensuite, descendre par l'ascenseur jusqu'à la gare du Jungfraujoch.

Ensuite, nous avons préparé nos deux palettes de matériel. Finalement, le personnel de gare a mis nos palettes sur le train pour le descente jusqu'à Lauterbrunnen.

Deux jours après, voici les palettes à la gare qui attendent un moyen de transport.

Et voilà, tout le matériel a rejoint le local de stockage où il est entreposé.

Nous remercions les gens de la Jungfraujoch et notre amie le Dr. Ginette Roland pour leur accueil.